Rwanda-France/ Génocide


La France accusée d’avoir commandité les massacres des Bagogwe en 1992.

Kigali, 14 déc. (ARI) – Le témoin N° 19 qui a requis l’anonymat a déclaré à la Commission rwandaise que les soldats français ont participé à la planification et à l’exécution en 1992 des massacres de Bagogwe, Tutsi originaires de Gisenyi, a établi l’Agence Rwandaise d’Information (ARI).

«Les Français nous ont appris comment fabriquer les massues cloutées que nous avons utilisées pour tuer les Bagogwe en 1992. Ils disaient qu’il faut utiliser les massues pour ne pas gaspiller les munitions contre les civils Bagogwe sans armes», a-t-il dit.

«La guerre contre le FPR (Front Patriotique Rwandais, ndlr) ne se terminerait pas si vous n’exterminez pas les Bagogwe qui sont leurs complices de l’intérieur. Car en fait,  les Bagogwe envoient les hommes et les jeunes gens valides rejoindre le maquis du FPR»,  insistaient-ils.

Cet ex-FAR dit que les instructeurs français leur apprenaient durant la journée les «tactiques » à utiliser pour exécuter les Bagogwe. Ces «tactiques» consistaient à une mission de reconnaissance durant la journée en vue d’identifier les maisons qui hébergent les hommes et les jeunes gens valides. Et la nuit était consacrée aux massacres.

Ce témoin affirme avoir tué au moins 10 Bagogwe au cours de trois attaques auxquelles il a participé avec les soldats français. Il se souvient avoir intercepté un homme au sortir de sa maison, le soldat français avec lequel il
était- un sergent- a fait une clé de judo à cet homme et a recommandé par la suite à cet ex-FAR de l’achever avec la massue.

Le témoin N° 19 estime à 400 le nombre de Tutsi tués lors des massacres des Bagogwe survenus deux ans avant le génocide. Il a indiqué qu’il y avait au moins 40 soldats français au CECODO (Centre d’entraînement des commandos).
Il y avait au moins un soldat français dans chaque section qui allait opérer contre les Bagogwe.

Précisons que ce témoin était membre des ex-FAR (Forces Armées Rwandaises). Il s’est fait enrôler dans l’armée en
1991 et sa formation militaire a été dispensée par des instructeurs français au CECODO  du Camp Bigogwe. Les instructeurs français se trouvaient au Rwanda dans le cadre de l’Accord d’assistance mutuelle qui existait entre le Rwanda et la France. (Fin)

ARI-RNA/ Gen./ D.M/ 14. 12. 06/ 14 : 30 GMT



Rwanda News Agency
www.ari-rna.co.rw
rna@rwanda1.com