France-Rwanda/ Génocide.

 

La France empêcha l’ONU de reconnaître le génocide des Tutsi dans sa session du 29 avril 1994

 

Kigali, 02 juillet (ARI) - La journaliste et chercheur britannique, Linda Melvern, a indiqué ce lundi à Kigali que la France s’était opposée le 29 avril 1994 à l’utilisation du mot «génocide» au Conseil de sécurité des Nations unies pour qualifier les tueries d’avril à juillet 1994 au Rwanda, a établi l’Agence Rwandaise d’Information (ARI). 

 

Dans sa déposition devant les sept membres de la Commission Mucyo qui enquête à charge sur le rôle de la France dans le génocide, Linda Melvern est revenue sur les attitudes et manœuvres diplomatiques de l’Ambassadeur français aux Nations unies, Jean-Bernard Mérimée, durant le génocide anti-Tutsi de 1994.

 

Après trois semaines de tergiversation, le Conseil de sécurité des Nations unies s’était finalement réuni en date du 29 avril dans une session spéciale de huit heures pour savoir si le mot «génocide» pourrait être utilisé pour qualifier les tueries en cours au Rwanda depuis le 7 avril. C’était à la demande de son président, le New zélandais Colin Keating.    

 

Au cours de cette session spéciale, l’Ambassadeur Jean-Bernard Mérimée s’est opposé à ce que le mot « génocide » apparaisse dans la déclaration du Conseil insistant qu’il s’agit d’une guerre civile. «Si vous appelez ça un génocide, vous allez vous ridiculiser», avait dit sèchement le diplomate français.

 

«Nous faisions confiance à ce que la France nous disait », a affirmé l’Ambassadeur de Grande Bretagne aux Nations unies en 1994, David Hannay, interviewé par Linda Melvern au cours de ses recherches. A en croire  Linda Melvern, les propos de l’Ambassadeur Jean-Bernard Mérimée qui a représenté la France à l’ONU entre 1991 et 1995 ont divisé les diplomates au Conseil de sécurité.

 

Pour l’Ambassadeur David Hannay de Grande Bretagne interrogé par Linda Melvern, l’Ambassadeur de France voulait dire que « si vous appelez ça un génocide et que vous ne faites rien, vous allez vous ridiculiser ». Dans son interprétation, le diplomate britannique qui avait approuvé la position de la France insinuait le fait qu’aucun pays n’était disposé à fournir des troupes.

 

«Le Rwanda ne représentait aucune importance. Tous les regards étaient tournés vers l’ex-Yougoslavie où l’ONU avait déployé une importante opération de maintien de la paix forte de 30.000 hommes », a fait savoir Linda Melvern dans sa déposition. 

 

Linda Melvern a rappelé que la Minuar (Mission des Nations unies au Rwanda) disposait de 2.500 hommes, inexpérimentés pour la plupart, avant que la Belgique ne retire son contingent après l’assassinat de ses dix paras et que l’ONU ne décide de réduire sensiblement ses effectifs.    

 

 

D’autres diplomates interviewés par Linda Melvern ont eu une interprétation différente. Pour eux, l’Ambassadeur français Jean-Bernard Mérimée voulait dire que «si vous appelez ça génocide alors que ce n’est pas un génocide, vous allez vous ridiculiser ».  Quoi qu’apparemment ambigus, les propos du Représentant de la France  ont empêché l’ONU de reconnaître dès le 29 avril que les Tutsi du Rwanda étaient entrain de périr dans un génocide.

 

Une telle reconnaissance aurait exigé une intervention de ses Etats membres pour stopper le génocide en cours au regard de la Convention de 1948 sur la prévention et la répression du crime de génocide. Elle aurait également entraîné l’expulsion des diplomates rwandais de l’ONU et la non-reconnaissance du gouvernement intérimaire qui supervisait le génocide.   

 

Journaliste d’investigation et auteur de plusieurs ouvrages, Linda Melvern a travaillé au Sunday Times de Londres. En 1994, elle était entrain d’achever un livre sur les cinquante  ans de l’ONU. Du coup, elle a réorienté ses recherches sur le Rwanda où  l’ONU venait de faillir à ses obligations. Ses recherches sur le Rwanda ont été publiées respectivement dans « A people betrayed. The role of the West in the Rwanda’s Genocide” en 2000, et “Conspiracy to murder. The Rwandan genocide » en 2004. (Fin).

 

ARI-RNA/ Gen./ D.M/ 02. 07. 06/ 15 : 05 GMT

 

Nnnn 

 

Rwanda News Agency/Agence Rwandaise d'Information (RNA-ARI)
P.O.Box 453 Kigali-Rwanda
Tel: (250) 587215/ 6
Fax: (250) 587216
Email: rna@rwanda1.com
Website: www.ari-rna.co.rw