1 décembre 2019 et jours suivants
2019-Ed117

Les actualités sont suivies de façon inverse chronologiquement, du plus récent en haut de page au plus ancien en bas de page
↪ Précédente page actualité du 1 novembre 2019
et jours suivants
- 2019-Ed116

Attentat 6 avril 94 et justice française - Rôle de la France de 1990 à 1994
Faustin Kagame - écologie

↪ Pages actualités depuis 2002

↪ Avertissement

Les rubriques permanentes

Regards d'artistes sur le Rwanda et le génocide des Tutsi

La justice en France

Contexte et éclairages divers

  • "Affaire Tarnac"
  • Une affaire qui illustre les "erreurs d’appréciations" dont sont capables les services d’enquête français et la crédulité des responsables face aux informations qu’ils leur présentent… Si en plus, comme dans le cas de l’implication française dans le génocide des Tutsi au Rwanda, ce sont ceux qui sont mis en cause qui fournissent les informations… C’est un gouffre de dérives assuré.

Le génocide n'est pas fini pour tout le monde.  Béatrice Mukamulindwa ne sait pas ce qui est advenu de ses trois enfants pendant le génocide. Elle les cherche toujours. Aucun élément ne lui permet d'avoir la certitude qu'ils seraient morts.

Le cas de Béatrice n'est pas isolé. Ces dernières années des enfants et des parents se sont retrouvés après 20 ans de séparation. Certains grâce à l'association qu'elle a créée :

Avertissement

Depuis son origine ce site est tenu par Emmanuel Cattier, de façon entièrement bénévole à la demande initiale de la CEC. Les articles sont présentés et commentés pendant ses temps libres. Une fois fait, ce travail est aussitôt publié et peut être modifiés les jours suivants, notamment quand E.C. se relit encore ou que des membres du réseau de la CEC lui suggèrent des modifications souhaitables. C'est la conséquence d'une activité non professionnelle, qui permet de répondre assez vite à l'actualité en acceptant que des erreurs soient réparées le plus vite possible. Vous pouvez bien sûr faire des suggestions sur notre page contact.

Retour en haut de la page

Nouvelles France Rwanda

Informations et commentaires


La surmortalité au Congo - Une étude l'ADRASS

Blog d'EC sur Médiapart - 30 décembre 2019

Un rappel, à l'intention de la rédaction de la Tribune de Genève, sur la désinformation concernant la surmortalité au Congo de 1993 à 2004.

Il semble que d'importantes avancées viennent d'être annoncée concernant le francs CFA. Cela ne concerne pas les relations entre la France et le Rwanda, mais cela montre un certain état d'esprit un peu timoré. Cependant, reconnaissons qu'il faut être particulièrement prudent dans cette réforme éminemment souhaitable, mais qui provoquera nécessairement des basculements économiques massifs à long terme. Cette réforme ne peut pas être conduite par la France. La France ne peut que s’effacer.

Page Afrique du site du rédacteur

EC - 22 décembre 2019

Les complices français présumés1 dans le génocide des Tutsi ne se satisfont pas des seules accusations contre la France selon leur porte parole dans le Point.

Le contraire nous aurait étonné. Les arguments développés par le détenteur affabulateur de "3000 preuves" que le FPR serait auteur de l'attentat du 6 avril 1994, sont spécieux. On part de documents de l'ONU envisagés sous un seul angle visant à démontrer que la France aurait été la seule à vouloir intervenir au Rwanda. On évite aussi d'évoquer le véritable but français : empêcher le FPR d'arriver au pouvoir en renforçant le pouvoir des alliés génocidaires.

Évidemment l'affabulateur des "3000 preuves" cache que le FPR a effectivement combattu les génocidaires et fut donc la seule force politique à avoir mis en œuvre la Convention pour la prévention et la répression du génocide de 1948, alors que l'opération Turquoise a affiché une neutralité coupable et en sous-main des complicités objectives avec les génocidaires. Certes cela a aussi permis au FPR de prendre le pouvoir, ce qui était son objectif initial avant le génocide pour mettre fin à l'exil des Tutsi, et ce qui demeure pour les complices français dans le génocide des Tutsi un gros pêché, puisque c'était contraire à la stratégie française qui a toujours entendu imposer sa loi en Afrique comme les autres puissances coloniales. De quel droit ?

Surtout on évite de parler de la période 1990-1993 totalement aberrante, et criminelle, de la stratégie française. L'opération Turquoise n'est que la conséquence des dérives de cette période.

E.C. 20 décembre 2019

1 "Présumés complices" tant qu'ils ne seront pas jugés en France ou à l'étranger et juridiquement déclarés coupables. On peut noter à ce sujet la très grande complaisance des procureurs français, dont aucun n' a encore jugé utile de les mettre en examen malgré les nombreux documents connus qui leur ont été communiqués dans différentes affaires et leurs obligations devant la loi.

Procès NERETSE: condamnation pour génocide et crimes de guerre

CPCR - 19 décembre 2019

Fabien NERETSE condamné à 25 ans de réclusion

CPCR - 20 décembre 2019

Un Rwandais condamné pour "crime de génocide", une première en Belgique

Le Point - 20 décembre 2019

Fabien Neretsé, un Rwandais jugé pour génocide: "La salle n'est pas aussi remplie par ses copains que d'habitude"

RTL - 13 décembre 2019

Indre : mort de Jean Chatain, grand reporter à "L'Humanité" et témoin du génocide [rwandais  des Tutsi du Rwanda]

La  Nouvelle République - 8 décembre 2019

Disparition. Jean Chatain, un monument de l’Humanité nous a quittés

L'Humanité - 6 décembre 2019

Le meilleur hommage qu'on puisse faire à Jean Chatain, c'est de relire ses articles.

De nouvelles instructions ouvertes par le Parquet de Paris

CPCR - 7 décembre 2019

Génocide: la justice française a lancé de nouvelles enquêtes sur 12 Rwandais

VOA - 5 décembre 2019

Enfin !!! Il aura fallu 25 ans pour que le parquet comprenne, autrement qu'au compte goutte, qu'un génocide ne doit pas rester impuni et qu'il prenne en conséquence ses responsabilités. Mais il reste des dizaines d'autres "présumés" génocidaires qui se cachent en France.

Surtout le parquet n'a pas encore tout compris car aucun responsable français, politique, diplomatique ou militaire, n'est encore poursuivi par le parquet français. Pourtant de lourdes présomptions de complicité pèsent sur certains d'entre eux.

La complicité de génocide est punissable au même titre que dans n'importe quel crime de terrorisme. Un génocide est un terrorisme extrême qui doit être poursuivi avec la plus grande fermeté. Le minimum d'honnêteté juridique serait de les mettre en examen. Ces retards sont lamentables de la part d'un pays qui se permet de donner des leçons de Droits de l'homme.

E.C. 14 décembre 2019



Journal Le Monde du 4 février 1964

↪ Courrier de missionnaires du Rwanda du 15 janvier 1964

↪ "Argumentaire" du pouvoir de 1964 pour justifier les massacres

↪ Message du Président Kayibanda aux réfugiés rwandais du 11 mars 1964

~~~

A propos de la formation de la gendarmerie rwandaise

La formation de la gendarmerie rwandaise  par la France à partir de l'accord de coopération de 1975 (effective semble-t-il à partir de 1983 par la "mise sur pied" annoncée d'un "groupement de gendarmerie" selon une note d'un conseiller de Mitterrand de 1982) n'a absolument rien changé. Non seulement les assassinats ponctuels et massacres de Tutsi demeurèrent impunis de 1959 à 1994, mais la gendarmerie et l'armée rwandaises furent  les deux bras armés du génocide, avec des armes livrées par la France avant, pendant et même après le génocide. L'ambassadeur de France parlait de "rumeurs" à propos des massacres de Tutsi exécutés entre 1990 et 1993. Hubert Védrine essaya de faire croire en 2014 aux députés français (très crédules) que les armes livrées par la France n'auraient pas servi au génocide des Tutsi.


Le livre de Jacques Morel Jacques-Morel-La-France-au-coeur-du-genocide-des-Tutsi
" La France au coeur du génocide des Tutsi"
Présenté le 7 avril 2010
Izuba édition - L'Esprit frappeur
1500 pages... un volume et une qualité d'information exceptionnels
Infos France Rwanda dans les moteurs de recherche
english
Revoir les informations antérieures et nos rubriques d'archives

^