1 novembre 2018 et jours suivants
2018-Ed105

Les actualités sont suivies de façon inverse chronologiquement, du plus récent en haut de page
au plus ancien en bas de page
Précédente page actualité du 1 octobre 2018
et jours suivants
- 2018-Ed104

Francophonie - Bisesero - Justice attentat du 6 avril 1994

Mediapart - Dr Denis Mukwege - Prix Nobel de la paix -

Maurice Audin


Pages actualités depuis 2002

Avertissement

Les rubriques permanentes

Regards d'artistes

  • Mina Furaha

    Artiste rwandaise autodidacte dont plusieurs œuvres sont imprégnées du génocide des Tutsi et des exodes de populations
  • Shoah et Tziganes, Arméniens, Tutsi
    Francine Mayran, psychiatre et artiste, exprime les génocides du 20 ème siècle par des fresques et des portraits commentés
  • Bruce Clarke - Les hommes debout
  •  Artiste plasticien animant un projet collectif de peinture murale sur les lieux de mémoire du génocide des Tutsi au Rwanda et des expositions tournantes sur le même thème ailleurs dans le monde
  • Photos du Rwanda
    Photos de Christian Lafitte

La justice en France

Contexte et éclairages divers

  • "Affaire Tarnac"
  • Une affaire qui illustre les "erreurs d’appréciations" dont sont capables les services d’enquête français et la crédulité des responsables face aux informations qu’ils leur présentent… Si en plus, comme dans le cas de l’implication française dans le génocide des Tutsi au Rwanda, ce sont ceux qui sont mis en cause qui fournissent les informations… C’est un gouffre de dérives assuré.

Le génocide n'est pas fini pour tout le monde.  Béatrice Mukamulindwa ne sait pas ce qui est advenu de ses trois enfants pendant le génocide. Elle les cherche toujours. Aucun élément ne lui permet d'avoir la certitude qu'ils seraient morts.

Le cas de Béatrice n'est pas isolé. Ces dernières années des enfants et des parents se sont retrouvés après 20 ans de séparation. Certains grâce à l'association qu'elle a créée :

Avertissement

Depuis son origine ce site est tenu par Emmanuel Cattier, de façon entièrement bénévole à la demande initiale de la CEC. Les articles sont présentés et commentés pendant ses temps libres. Une fois fait, ce travail est aussitôt publié et peut être modifiés les jours suivants, notamment quand E.C. se relit encore ou que des membres du réseau de la CEC lui suggèrent des modifications souhaitables. C'est la conséquence d'une activité non professionnelle, qui permet de répondre assez vite à l'actualité en acceptant que des erreurs soient réparées le plus vite possible. Vous pouvez bien sûr faire des suggestions sur notre page contact.

Retour en haut de la page

Nouvelles France Rwanda

Informations et commentaires


BISESERO

Génocide au Rwanda : les juges d’instruction français rejettent la réouverture de l’enquête sur le massacre de Bisesero

Jeune Afrique - 29 novembre 2018

Honteux ! Une lésion d'honneur ! 

"[...] Les juges d’instruction ont finalement conclu que les demandes formulées par les parties civiles n’apparaissaient « ni utiles à la manifestation de la vérité, ni raisonnables au regard de la durée de la procédure » ajoutant qu’elles « auraient pour conséquence de conférer à la durée de l’information judiciaire une durée déraisonnable ».[...]"

Lire l'article de Jeune Afrique

La France juge et partie, entièrement responsable
de la lenteur de la procédure

Une telle investigation doit revenir à un tribunal international

La vidéo de Médiapart

Les plaignants rwandais, la FIDH, la LDH et Survie
ont fait appel le 26 novembre de ces refus.

Génocide des Tutsi : les juges français enterrent l’affaire Bisesero

Survie - 3 décembre 2018

Bernard Ntuyahaga, condamné pour sa participation dans l'assassinat de 10 Casques bleus belges, bientôt expulsé?

La Libre Belgique - 30 novembre 2018

Rwanda : « Le rôle des chercheurs n’est pas de servir de porte-voix au révisionnisme d’Etat »

Le Monde - 24 novembre 2018

"Des étudiants dénoncent la participation d’Hubert Védrine, secrétaire général de l’Elysée pendant le génocide de 1994, à un séminaire « semi-confidentiel » de la Fondation Maison des sciences de l’homme."

[...]Ces séminaires semi-confidentiels n’ont aucune place dans ces deux institutions que sont l’EHESS et la FMSH, dont l’ouverture est un marqueur fondamental. S’il est interdit à une audience triée sur le volet de rapporter les paroles de M. Védrine, à quoi donc leur valeur scientifique tient-elle ?[...]


Génocide des Tutsi du Rwanda : Hubert Védrine en ligne de mire

Afrikarabia - 16  novembre 2018

"Stéphane Audoin-Rouzeau et André Burguière, historiens à l’École des hautes-études en sciences sociales (EHESS) de Paris appellent à boycotter le séminaire de la Fondation de la Maison des sciences de l’Homme le 22 novembre en raison de l’invitation faite à Hubert Védrine."

Voilà des historiens de l'EHESS qui font preuve de lucidité et de courage.

Cambodge: deux ex-Khmers rouges reconnus coupables de «génocide», une première

RFI - 16 novembre 2018

"C’est un verdict historique qui a été rendu ce 16 novembre au matin au Cambodge. Pour la première fois, le tribunal international parrainé par l’ONU reconnaît la qualification de « génocide » pour des actes perpétrés par le régime khmer rouge entre 1975 et 1979. Une décision attendue depuis près de 40 ans."

Mais attention la présentation de RFI est ambiguë, il s'agit des Chams et non des Cambodgiens qui furent victime de génocide par les Khmers rouges dans cette décision :

"Entre 1975 et 1979, entre 100 000 et 500 000 Chams, une ethnie du Cambodge, ont été exécutés par le régime khmer rouge. La mort d’environ 1,7 million des Cambodgiens n’a en revanche jamais été qualifiée de génocide par les Nations unies. Si le verdict est symbolique pour les descendants et victimes du régime, le tribunal a fait l’objet de critiques."

Paul Kagame : «Nous ne voulons pas rester otages de notre histoire»

Libération - 12 novembre 2018

Un cours sur l’histoire des génocides réclamé par l’opposition montréalaise

Journal Metro (CA) - 12 novembre 2018

Génocide des Tutsi du Rwanda : « un lobby militaire à l’œuvre à l’Elysée »

Afrikarabia - 4 novembre 2018

Le témoignage du général Jean Varret est un témoignage capital pour comprendre qu'il était possible pour la France de chercher à éviter le génocide des Tutsi.

L'interview de Jean-François Dupaquier, très rigoureux, permet d'entendre des précisions que la lecture du livre appelle.

E.C. 5 novembre 2018

Donald Kaberuka : l'économiste à la parole d'évangile

La tribune - 3 novembre 2018

Dans le redressement du Rwanda, Kagame ne fut pas seul, Donald Kaberuka et Louise Mushikiwabo furent de la partie ainsi que bien d'autres moins connus.


Journal Le Monde du 4 février 1964

↪ Courrier de missionnaires du Rwanda du 15 janvier 1964

↪ Propagande du pouvoir de 1964

↪ Message du Président Kayibanda aux réfugiés rwandais du 11 mars 1964

La formation de la gendarmerie rwandaise  par la France à partir de l'accord de coopération de 1975 (effective semble-t-il à partir de 1983 selon une note d'un conseiller de Mitterrand) n'a absolument rien changé. Non seulement les assassinats ponctuels et massacres de Tutsi demeurèrent impunis de 1959 à 1994, mais la gendarmerie et l'armée rwandaises furent  les deux bras armés du génocide, avec des armes vendues par la France avant, pendant et même après le génocide. L'ambassadeur de France parlait de "rumeurs" à propos des massacres de Tutsi exécutés entre 1990 et 1993. Hubert Védrine essaya de faire croire en 2014 aux députés français (très crédules) que les armes vendues par la France n'auraient pas servi au génocide des Tutsi.


Le livre de Jacques Morel Jacques-Morel-La-France-au-coeur-du-genocide-des-Tutsi
" La France au coeur du génocide des Tutsi"
Présenté le 7 avril 2010
Izuba édition - L'Esprit frappeur
1500 pages... un volume et une qualité d'information exceptionnels
Infos France Rwanda dans les moteurs de recherche
english
Revoir les informations antérieures et nos rubriques d'archives

^