1 octobre 2018 et jours suivants
2018-Ed104

Les actualités sont suivies de façon inverse chronologiquement, du plus récent en haut de page
au plus ancien en bas de page
Précédente page actualité du 1 septembre 2018, août
et jours suivants
- 2018-Ed1023

Francophonie - Bisesero - Victoire Ingabire Umuhoza
Maurice Audin - Macron - Procès à Nîmes - Florent Piton
L'archipel du Goulag


Pages actualités depuis 2002

Avertissement

Les rubriques permanentes

Regards d'artistes

  • Mina Furaha

    Artiste rwandaise autodidacte dont plusieurs œuvres sont imprégnées du génocide des Tutsi et des exodes de populations
  • Shoah et Tziganes, Arméniens, Tutsi
    Francine Mayran, psychiatre et artiste, exprime les génocides du 20 ème siècle par des fresques et des portraits commentés
  • Bruce Clarke - Les hommes debout
  •  Artiste plasticien animant un projet collectif de peinture murale sur les lieux de mémoire du génocide des Tutsi au Rwanda et des expositions tournantes sur le même thème ailleurs dans le monde
  • Photos du Rwanda
    Photos de Christian Lafitte

La justice en France

Contexte et éclairages divers

  • "Affaire Tarnac"
  • Une affaire qui illustre les "erreurs d’appréciations" dont sont capables les services d’enquête français et la crédulité des responsables face aux informations qu’ils leur présentent… Si en plus, comme dans le cas de l’implication française dans le génocide des Tutsi au Rwanda, ce sont ceux qui sont mis en cause qui fournissent les informations… C’est un gouffre de dérives assuré.

Le génocide n'est pas fini pour tout le monde.  Béatrice Mukamulindwa ne sait pas ce qui est advenu de ses trois enfants pendant le génocide. Elle les cherche toujours. Aucun élément ne lui permet d'avoir la certitude qu'ils seraient morts.

Le cas de Béatrice n'est pas isolé. Ces dernières années des enfants et des parents se sont retrouvés après 20 ans de séparation. Certains grâce à l'association qu'elle a créée :

Avertissement

Depuis son origine ce site est tenu par Emmanuel Cattier, de façon entièrement bénévole à la demande initiale de la CEC. Les articles sont présentés et commentés pendant ses temps libres. Une fois fait, ce travail est aussitôt publié et peut être modifiés les jours suivants, notamment quand E.C. se relit encore ou que des membres du réseau de la CEC lui suggèrent des modifications souhaitables. C'est la conséquence d'une activité non professionnelle, qui permet de répondre assez vite à l'actualité en acceptant que des erreurs soient réparées le plus vite possible. Vous pouvez bien sûr faire des suggestions sur notre page contact.

Retour en haut de la page

Nouvelles France Rwanda

Informations et commentaires



Attentat du 6 avril 1994 au Rwanda : le Parquet de Paris requiert un non-lieu

Jeune Afrique - 13 octobre 2018

Cette décision est sans surprise, mais marque un manque de volonté de connaître les véritables coupables qui ont tiré, selon l'enquête balistique de la justice française, depuis le principal camp militaire de l'armée d'Habyarimana. Certes dans ce camp il y avait des soldats rwandais, mais aussi des coopérants militaires français. De plus on constate que le parquet a produit sa décision deux jours avant l'élection de Louise Mukishiwabo à l'OIF, mais qu'on la connaît le lendemain. Un tel timing ne manquera pas de faire rugir les extrémistes français et le camp du soutien à l'ancien régime génocidaire ...  pour la forme, car certains doivent être soulagés que cela n'aille pas plus loin !

E.C.  13 octobre 2018

Francophonie: le Rwanda n'a jamais semblé si fort dans le concert des nations

RFI - 13 octobre 2018

Louise Mushikiwabo, une fidèle du président rwandais aux commandes de la Francophonie

Le Monde Afrique - 12 octobre 2018

C'était devenu une quasi certitude, mais maintenant c'est une réalité. La géométrie des relations entre la France et le Rwanda s'en trouve fortement modifiée. Une personne dont la famille fut victime du génocide des Tutsi, devient secrétaire générale de la Francophonie, dans la capitale de l'Arménie. C'est une élection emblématique qui relie deux peuples victimes d'un génocide.

Puisse la France en tirer quelque humilité pour son rôle dans son soutien indéfectible aux responsables du génocide des Tutsi, qui n'empêcha pas ses souverainistes de tous poils et la majorité de ses officiers de donner des leçons de Droits de l'Homme aux Rwandais qui mirent fin à ce génocide et doivent continuer de lutter contre cette idéologie vivace !

Ceux qui accusent Emmanuel Macron de manquer d'humilité, et lui reprochent avec une arrogance extraordinaire d'avoir poussé de bout en bout cette candidature, devraient se demander s'ils ne manquent pas aussi d'un peu de bon sens, de ce bon sens qui leur a manqué à partir de 1990 au Rwanda et aurait sans doute permis d'éviter un génocide aussi grave.

E.C. 12 octobre 2018

Collectif secret défense : L’assassinat de Maurice Audin parmi quatorze affaires d’Etat

El watan - 6 octobre 2018

Des officiers portent plainte contre Mediapart après un article sur Bisesero

RFI - 5 octobre 2018

"Trois officiers français, mis en cause dans l'affaire de Bisesero au Rwanda, viennent de porter plainte contre le journal en ligne Mediapart, pour recel du secret de l'instruction. Leurs avocats ont publié un communiqué jeudi 4 octobre 2018. Il s'agit du général Jean-Claude Lafourcade, du vice-amiral Marin Gillier et du général Jacques Rosier."

Dr Denis Mukwege : un gynécologue prix Nobel de la Paix

Le Quotidien du médecin - 5 octobre 2018

Commentaire publié sur Mediapart

E.C. 5 octobre 2018



Journal Le Monde du 4 février 1964

↪ Courrier de missionnaires du Rwanda du 15 janvier 1964

↪ Propagande du pouvoir de 1964

↪ Message du Président Kayibanda aux réfugiés rwandais du 11 mars 1964

La formation de la gendarmerie rwandaise  par la France à partir de l'accord de coopération de 1975 (effective semble-t-il à partir de 1983 selon une note d'un conseiller de Mitterrand) n'a absolument rien changé. Non seulement les assassinats ponctuels et massacres de Tutsi demeurèrent impunis de 1959 à 1994, mais la gendarmerie et l'armée rwandaises furent  les deux bras armés du génocide, avec des armes vendues par la France avant, pendant et même après le génocide. L'ambassadeur de France parlait de "rumeurs" à propos des massacres de Tutsi exécutés entre 1990 et 1993. Hubert Védrine essaya de faire croire en 2014 aux députés français (très crédules) que les armes vendues par la France n'auraient pas servi au génocide des Tutsi.


Le livre de Jacques Morel Jacques-Morel-La-France-au-coeur-du-genocide-des-Tutsi
" La France au coeur du génocide des Tutsi"
Présenté le 7 avril 2010
Izuba édition - L'Esprit frappeur
1500 pages... un volume et une qualité d'information exceptionnels
Infos France Rwanda dans les moteurs de recherche
english
Revoir les informations antérieures et nos rubriques d'archives

^