1 septembre 2014 et jours suivants
2014-Ed58

Notre page actualité du 1 juillet 2014
et jours suivants
- 2014-Ed57

 Ancel - FDLR - Munyeshyaka - Richard Mugenzi - Danemark

Bisesero - Guichaoua - Procès attentat - François Léotard

Avertissement

Depuis son origine ce site est tenu par Emmanuel Cattier, de façon entièrement bénévole à la demande initiale de la CEC. Les articles sont présentés et commentés pendant ses temps libres. Une fois fait, ce travail est aussitôt publié et peut être modifiés les jours suivants, notamment quand E.C. se relit encore ou que des membres du réseau de la CEC lui suggèrent des modifications souhaitables. C'est la conséquence d'une activité non professionnelle, qui permet de répondre assez vite à l'actualité en acceptant que des erreurs soient réparées le plus vite possible. Vous pouvez bien sûr faire des suggestions sur notre page contact.

Les rubriques permanentes

La justice en France

Nouvelles France Rwanda

Informations et commentaires

Le génocide des Tutsis : 20 ans après, où en est-on ?

Catégorie : Conférences, rencontres

Localisation : Médiathèque Malraux à Strasbourg

27/09/2014 à 19h30

Médiathèque André Malraux – 1 presqu’île André Malraux – 67000 Strasbourg

Le « Hutu power » fit en 3 mois plus d’un million de morts. C’était il y a 20 ans. Comment appréhender aujourd’hui cette folie meurtrière qui avait gagné tout un pays ? Les chercheurs sont à la tâche, qui explorent les niveaux d’horreur et étudient les responsabilités, alors que le négationnisme résiste.
Avec Annie Faure, Médecin du monde lors du génocide, membre de La Commission d’Enquête citoyenne pour la vérité sur l’implication française dans le génocide des Tutsi (CEC), Benjamin Sehene (Le piège ethnique / Ed. Dagorno et Le Feu sous la soutane / L’esprit frappeur), Rafaelle Maison (professeur de droit international) et Benoît Collombat (reporter, Au nom de la France, guerres secrètes au Rwanda / La Découverte) Rencontre animée par Antoine Spir.

mis en ligne le 10 septembre 2014

l’Afrique du Sud étudie l’audition de Kayumba par la France

RFI 10 septembre 2014

8 septembre : l'article de "6 mois", ci-dessous, a provoqué le décrochage de l'exposition contestable.

[à Perpignan] L’exposition [de Yunghi Kim] qui réécrit [falsifie] l’Histoire

"6 mois" 6 septembre 2014

"«[...] En 1994 au Rwanda ils étaient des centaines de milliers à fuir le génocide sectaire et barbare qui a fait entre 800 000 et un million de morts  », dit le texte de présentation. Comme si le peuple en souffrance que l’on voit sur les photos était celui qui venait d’être victime d’un génocide. Ni ce texte, ni les légendes, ne précisent le contexte, et notamment la présence des auteurs du génocide parmi les Hutus photographiés. [...]"

L'article, cité ci-dessus, relève sans le développer, un fait particulièrement évocateur : cette exposition de photographie se tient dans un couvent de Soeurs Clarisse, le Couvent Sainte Claire de Perpignan. Même s'il semble qu'il s'agisse d'un lieu abandonné par les soeurs (voir photo sur le site de Visa pour l'image)... cela rappelle qu'il est un fait notoire que le négationnisme du génocide des Tutsi fait des ravages au sein de l'Eglise catholique. C'est un vrai problème qui nécessiterait une commission d'enquête sur l'Eglise catholique, telle que nous l'avons menée sur l'implication de la France.  L'Eglise Catholique fut particulièrement impliquée dans le génocide au Rwanda et de nombreuses bonnes âmes en Europe continue d'être abusées par le discours négationniste de certains responsables de l'Eglise Catholique et par ceux des génocidaires réfugiés en France qu'elle protège.

L'un des axes de compréhension de cette implication réside dans le très grand pouvoir qu'avait l'Eglise catholique au Rwanda dans de nombreux secteurs de la société (Education et santé notamment), mais aussi plus directement sur le clan politique au pouvoir par l'influence qu'elle avait sur les principaux membres du régime Habyarimana. Cette influence commença dès la première République du Rwanda, dont le Président fut précédemment le secrétaire particulier du principal évêque du Rwanda à l'époque, Monseigneur Perraudin. Avec le nouveau régime du Rwanda, l'Eglise Catholique rwandaise a perdu son pouvoir politique et mène une résistance sourde et acharnée contre les nouvelles autorités, un peu comme les pieds noirs en France après la guerre d'Algérie, ... à tel point que le Pape François a rappelé à l'ordre très diplomatiquement les responsables de cette église récemment :

Le pape François appelle les évêques à prendre part au processus de réconciliation

Jeune Afrique 3 avril 2014

Un appel qui montre que le Pape a pris conscience que l'Eglise Catholique rwandaise pourrait être plus engagée dans le processus de réconciliation, encore 20 ans après le génocide.


Sur le plan photographique, cette exposition rappelle celle du photographe Reza en 2003 sur les grilles du jardin du Luxembourg avec le soutien du Sénat français :

Pour mémoire sur le site de Survie bas-Rhin : "Le Sénat communique par Reza"


Le livre de Jacques Morel Jacques-Morel-La-France-au-coeur-du-genocide-des-Tutsi
" La France au coeur du génocide des Tutsi"
Présenté le 7 avril 2010
Izuba édition - L'Esprit frappeur
1500 pages... un volume et une qualité d'information exceptionnels
Infos France Rwanda dans les moteurs de recherche
En anglais
Revoir les informations antérieures et nos rubriques d'archives

^